MISS SCANDALE
Miss Paris, du rêve au cauchemar

KELLY BOCHENKO

À PARAÎTRE

Un soir d’octobre 2009 voit le couronnement de Kelly Bochenko, qui devient Miss Paris 2009, à la grande surprise de celle-ci. Immédiatement prise dans le tourbillon de la préparation à l’élection Miss France, elle participe avec plaisir à l’aventure, avec 36 autres jeunes filles. La différence pour Kelly Bochenko est qu’elle est la seule de cette édition, et de toute l’histoire de l’élection nationale de beauté, à voir sa vie voler en éclats. La cause ? Des photos osées publiées sans son consentement dans un magazine à scandale.

Débute pour la jeune fille une véritable descente aux enfers ; elle est traitée de tous les noms, insultée, dénigrée, véritablement ostracisée. La dame au chapeau s’acharne en particulier sur la Miss, disant d’elle qu’elle est « une perverse, une tricheuse, elle est abominable » et « On ne va pas s’apitoyer sur son sort, […] c’est quand même elle qui a écarté les cuisses ! » L’opinion publique se délecte de son malheur, met en cause son honnêteté et sa dignité même. Absolument personne, ni dans la société, ni dans l’organisation du concours, ni parmi ses proches, ne se demande ni ne se doute que derrière ces photos se cache une réalité bien plus grave et surtout criminelle.